X
Gratuit
Ne partez pas les mains vides!
En savoir plus sur l'offshore!

Permettez-nous de vous offrir l'opportunité de découvrir pourquoi vous pourriez avoir besoin d'une société offshore, qui peut en bénéficier et les étapes de création. Toutes les informations sont disponibles dans notre brochure gratuite.

  • Les mythes et réalités des sociétés offshore
  • Qui peut créer une société offshore
  • Choisir la bonne catégorie de société offshore
  • Choisir la bonne juridiction offshore
Gratuit
Recevoir gratuitement sur votre adresse email
Seychelles Information Générale

Seychelles: Information Générale

Présentation d'une information générale sur les Seychelles, particularités du développement historique, politique et économique, environnement des investissements, industrie des affaires et dispositifs d'outils financiers, ainsi que réputation internationale de la juridiction.

Seychelles general information
Pourquoi les Seychelles?

Pourquoi les Seychelles?

Recherche détaillée sur les critères et avantages de toutes les catégories de sociétés pouvant être incorporées au sein de la juridiction des Seychelles.

Why to choose Seychelles
Seychelles: IBC & CSL

Seychelles: IBC & CSL

La brochure est dédiée à la recherche du processus d'enregistrement, aux capacités, taux fiscaux et pratiques de demandes dans l'environnement des affaires des IBC et CSL des Seychelles.

Pourquoi les Seychelles
Seychelles: Foundations Trusts et Partenariats

Seychelles:
Foundations Trusts et Partenariats

La brochure creuse l'essence des catégories d'entités seychelloises comme les fondations, fiducies et sociétés en commandité, considérées comme des outils tangibles de planification fiscale internationale, protection de biens et autres activités financières.

Seychelles: COOPERATION ENTRE SOCIETES ET BANQUES

SEYCHELLES:
COOPERATION ENTRE SOCIETES ET BANQUES

La brochure fournit une information sur les relations entre banques et entités, considérées comme une extension naturelle de l'ouverture d'une entité aux Seychelles.

Seychelles general information
Seychelles: Foire Aux Questions

Seychelles:
Foire Aux Questions

La brochure résume l'enquête sur l'offshore aux Seychelles et répond aux questions les plus fréquemment posées, qui émergent lorsque l'on s'intéresse à la juridiction des Seychelles.

Seychelles general information
UNITED KINGDOM: OVERALL REVIEW

UNITED KINGDOM: OVERALL REVIEW

In this brochure, examples of practical use of an LTD are examined eg provided detailed information on a business purposes as using an LTD as company receiving dividends, holding company and nominee or agent. Another one issue is to study complex guidance how to rule an LTD and LLP.

UNITED KINGDOM: OVERALL REVIEW
UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 1)

UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 1)

This brochure presents an information about tax rates and tax residence status in the UK. In addition, it is studying the details of the most demanded business structures, particularly Private Company Limited by shares (LTD) and Limited Liability Partnership (LLP)

UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 1)
UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 2)

UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 2)

In this brochure, examples of practical use of an LTD are examined eg provided detailed information on a business purposes as using an LTD as company receiving dividends, holding company and nominee or agent. Another one issue is to study complex guidance how to rule an LTD and LLP.

UNITED KINGDOM: LTD & LLP (part 2)
Public Limited Company

Public Limited Company

In this brochure, the leading experts of our company provide answers on the most popular questions related to this business structure. There is an excellent possibility to fill up your knowledge by information about doing business with the help of Public Limited Companies, receive an explanation on the rules how to sell the company's shares on the stock market and other advantages.

Public Limited Company
Scotland: WHY NOT?

Scotland: WHY NOT?

This brochure fulfilled the UK jurisdiction series with Scottish business structures. All the requirements, practice of application, advantages, main differences between the UK LLP and Scottish LP and other issues are examined in this survey.

Scotland: WHY NOT?
UnitedKingdomOverallReviewBrochurePopup

13 choses à savoir avant de vendre votre petite entreprise

février 1, 2016

Vendre son entreprise

L’environnement des affaires est assez sèvre de nos jours et tous les entrepreneurs sont entourés d’un environnement fortement compétitif. Il s’avère parfois difficile pour des milliers de petites entreprises de survivre et les faillites surviennent de plus en plus. Par conséquence, un entrepreneur en faillite dispose de deux options : liquider sa société ou la vendre.

BizBuySel – une société populaire qui opère dans le marché de vente – a présenté un rapport d’activité pour la fin de l’année 2014 stipulant que près de 7500 transactions de ventes ont été effectuées durant l’année, le chiffre le plus enregistré par l’agence depuis sa création en 2007. Il y a 45 à 50 milles de petites entreprises (magasins de détail, cafés et restaurants, prestataires de services et même des fabricants) listées pour vente.

Les causes qui poussent les propriétaires d’entreprises à vendre leurs affaires sont diverses. Parfois, des circonstances externes changent de manière imprévue, ou encore les risques associés au projet ne sont pas pris en considération, ou l’idée de commerce n’était pas si demandée que prévu. Si tout marche bien, une entreprise prometteuse et méritante peut attirer des acheteurs lors de sa mise en vente.

C’est une triste réalité que plusieurs propriétaires de petites entreprises n’ont pas la chance de vendre leurs sociétés. Selon Statistic Brain, une communauté de collecte des statistiques sur un large éventail d’événements, un nombre extrêmement élevé de petites entreprises cessent d’exister durant les 5 premières années.

Malgré l’effort et l’enthousiasme initial, plusieurs entrepreneurs finissent avec l’aspiration de récupérer au moins une partie du capital investi. Dans un tel cas, l’objectif principal est de minimiser la perte matérielle et maintenir la réputation. Si un entrepreneur se trouve dans la nécessité de liquider sa société ; dans ce cas, une comptabilité qualitative et des services légaux sont requis. Dans le cas contraire, la société devrait être évaluée par une agence spécialisée. Faire appel à un courtier professionnel pour trouver un acheteur et négocier le prix le plus possiblement élevé est aussi requis.

Vous pouvez trouver des investisseurs qui sont à la recherche d’un projet qui est normalement réalisé par votre société. Ils peuvent ainsi vous proposer d’acheter votre affaire, ils peuvent vous suggérer un prix séduisant mais ne vous précipitez pas à conclure rapidement la transaction. Si vous allez mettre votre affaire profitable (ou non) pour vente, trouvez d’abord des réponses à ces questions :

7 questions à répondre avant de mettre votre petite entreprise pour vente

  1. Quoi après ?

Demandez-vous ce que doit être fait une fois vous arrivez à vous débarrasser de votre société. Plusieurs personnes passent une majorité de leur temps dans le lancement de leur idée de commerce tout en surpassant les obstacles relatifs à leurs compétences personnelles et aux ressources ; l’activité de la société devient une partie significative de la vie de l’entrepreneur et la vente de la société laisse la personne sans incitation à restructurer rationnellement son temps.

Certaines personnes lancent de nouvelles idées d’affaire en tenant en compte les erreurs du passé et dirigeant leur énergie vers le projet suivant alors que d’autres sont coincés dans un même endroit sans aucune vision claire quant à ce qu’ils devraient faire ensuite.

Simplement, regardez bien dans le futur et décidez quel chemin vous apportera de la joie et du bonheur. Peut être que les difficultés actuelles vous sont présentées pour que vous acquériez un nouveau savoir et de nouvelles compétences ; et si les défis sont bien relevés, la solution sera courtement découverte.

  1. Qui est capable d’acheter une petite entreprise

La prise de conscience vis-à-vis des acheteurs potentiels augmente les chances de réaliser une vente bénéfique. Qui peut acheter votre société ? Ça peut être un concurrent, un de vos employés, une société opérant dans le même domaine que vous et qui désire s’élargir, de grandes sociétés cherchant une opportunité pour occuper votre région, ou un investisseur cherchant une nouvelle aventure commerciale. Le prix de votre projet dépend du degré de son succès et des demandes faites par des acheteurs potentiels.

Trouvez comment et pour qui votre société pourrait être attractive et fixez vos objectifs en termes de bénéfices de manière claire. Soyez sûr que cette étape est très importante si vous voulez tirer suffisamment d’argent de la transaction.

  1. Est-ce que votre entreprise est assez compétitive ?

Si vous voulez demander un prix élevé pour votre entreprise, elle devrait s’accaparer une belle part du marché. Comment pouvez-vous attirer l’attention d’un acheteur potentiel ou d’un autre non affilié ? Est-ce que vous produisez un produit populaire et de haute qualité qui n’a pas de substitut ? Est-ce que vous avez des avantages spéciaux par rapport à d’autres concurrents ? Est-ce que le profit de la société augmentera si l’on y investit une somme additionnelle d’argent ?

Les réponses à toutes ces questions doivent être claires à un acheteur. Quelqu’un donnera plus d’argent pour votre entreprise seulement s’il est convaincu que c’est une affaire lucrative.

  1. Quelles sont les faiblesses de votre entreprise ?

Préparez-vous à donner une réponse relative à pourquoi vous avez décidé de vendre votre entreprise. C’est la première question évidente dans une telle situation qui impactera sûrement le prix de vente. Est-ce que votre société est stable financièrement ? Est-ce que votre produit est encore intéressant pour vos clients ? Est-ce que vous avez une technologie mise à jour et des prix adéquats ? Voici quelques domaines auxquels vous devez faire attention.

Comptabilité

Assurez-vous que vous êtes capable de fournir au client des déclarations financières complètes et précises. Ceci est la seule façon pour estimer le coût du projet et découvrir les erreurs et les potentialités. L’absence de telles informations réduit de manière significative le prix de la société. De plus, étudier les registres financiers pourrait ouvrir vos yeux sur les erreurs commises ce qui vous donnera peut être une impulsion à remanier votre société par vous-même.

Débentures

Les dettes sont inhérentes à toutes les structures commerciales parce qu’elles sont la vraie façon pour s’élargir, rénover et innover.
Le propriétaire est responsable de toutes les dettes lorsqu’il s’agit d’un seul propriétaire. Les dettes peuvent consister dans la location, les prêts aux entreprises, les crédits bail, les dettes non spécifiques et ainsi de suite. Faites attention également aux comptes débiteurs et assurez-vous que toutes les dettes sont réglées avant de mettre votre entreprise pour vente.

Engagements non financés

C’est normal pour une société d’avoir un partage de bénéfices, assurance ou engagements de retraite, des contrats durables avec les fournisseurs, les partenaires ou les clients, des actions légales ou des actifs usés. Mais dans le cas de la vente d’une société, de tels engagements n’apporteront pas de valeur, ils peuvent même conduire l’acheteur à changer son avis quant à votre société.

Contrats de travail

Est-ce que vos employés sont protégés par un syndicat ? Quelles sont vos obligations vis-à-vis de vos employés ? Est-ce que ça serait facile pour un nouveau propriétaire de changer les contrats de travail et les montants des salaires.

Les employés de la société

Est-ce que vous avez des postes vacants qui sont essentiels pour la pérennité de vote société ? Est-ce que c’est facile de trouver des professionnels expérimentés dans les cas de besoin et combien ça coûterait ? Est-ce que le nouveau propriétaire recevra tous les contrats des employés pour s’assurer de la continuité de son entreprise.

  1. Est-ce que c’est possible d’attirer les employés de la société vers le processus de ventre

La vente d’une société n’est pas une affaire d’une journée, elle doit suivre un processus de diligence raisonnable. Malgré le fait que c’est l’acheteur qui s’intéresse à mener une investigation vis-à-vis de votre entreprise depuis le début jusqu’à la fin ; vous, votre comptable et certains de vos employés seront impliqués dans le processus. Prenez en considération que les présentations détaillées, les rencontres fréquentes, les appels téléphoniques et la paperasse affecteront sûrement le calendrier habituel des journées de travail.

A l’exception du temps et de l’effort qui accompagneront le processus de vente, vous serez en mesure de payer pour la diligence raisonnable. De ce fait, plusieurs propriétaires de petites entreprises qui se trouvent impliqués dans le processus de vente de la société découvrent que le résultat est très loin de ce qui est désiré. Ne vous décevez pas en croyant que c’est rapide et facile de gérer une transaction. Il vaut mieux calculer un budget et mettre un calendrier pour exécuter de manière efficiente la transaction.

  1. Comment l’environnement interne et externe réagira vis-à-vis de la vente ?

Les clients, les fournisseurs, les investisseurs, les partenaires, les concurrents sont considérés comme un environnement externe. La réaction de ces groupes de personnes par rapport au processus de vente est très importante et vous ne pourriez pas leur cacher ce fait surtout lors de la phase de diligence raisonnable. Pensez à chacun des groupes appartenant à l’environnement externe et trouvez une solution mutuelle qui est acceptable pour chaque cas. Utilisez tous vos efforts pour convaincre les gens que le processus de vente n’aura pas d’impact sur la performance de l’entreprise.

Les employés de la société sont considérés comme un environnement interne. Trouvez s’ils seront affectés par l’instabilité (causée par l’opération de vente) et s’ils vont chercher un nouveau lieu de travail.

  1. Où avoir de l’argent pour la vie ?

Etant un propriétaire d’une entreprise signifie que vous obtenez des bonus tangibles dépendamment du revenu annuel. Assimilez tous les bénéfices que vous recevez en tant qu’entrepreneur même si vos coûts dépassent les profits. Etant un propriétaire, vous pouvez atteindre à maintes reprises un revenu élevé par rapport à la situation d’un simple employé. Vous avez peut être bénéficié de plusieurs voyages d’affaires et divertissements réglés par votre société, ou du remboursement de différentes dépenses ou encore de politiques d’assurance et de santé très bénéfiques.

Assurez-vous que les avantages d’être un propriétaire unique sont clairs pour vous avant que la décision de vente de votre entreprise soit prise. Vous pouvez ne pas être capable d’en profiter par la suite. Préparez-vous à ce que votre vie change de manière radicale, la nécessité de chercher une nouvelle source de financement s’imposera de manière inévitable. 

Il y a plusieurs points à prendre en considération avant de vendre votre structure. Assurez-vous que vous saisissez clairement l’image complète du processus pour éviter toute perte de temps et d’argent. Voici la liste des éléments auxquels vous devez faire attention.

  1. Établir un contact avec l’acheteur

Etablir un contact entre l’acheteur et le vendeur est la première étape qui doit être suivie dans le cas d’une transaction de vente. C’est la phase où les parties pourront déterminer si l’opération est lucrative ou non pour les deux. Il est très important de démontrer une certaine flexibilité modérée et une persévérance lors de la première rencontre.

  1. Tenir des discussions préliminaires

Dans cette étape, les parties expriment leurs intentions et les bénéfices désirés pour chacun ; tout en discutant des points non négociables et signant des accords de confidentialité et de non-divulgation. Pensez à tous les points que vous voulez maintenir en tant que non négociable auparavant. Par exemple, vous pourriez exiger le respect et la satisfaction des clauses relatives aux contrats de travail par le nouveau propriétaire. D’autre part, ne laissez pas votre offre à l’acheteur pour une longue durée. L’acheteur et le vendeur fournissent également l’un à l’autre les documents juridiques et financiers nécessaires.

  1. La diligence raisonnable

La diligence raisonnable est réalisée par un acheteur mais elle est à la charge du vendeur. L’acheteur a besoin d’avoir une vérification des informations – fournies par l’acheteur lors des discussions préliminaires – relatives à la situation financière de l’entreprise, aux clients, aux immobilisations de la société et ainsi de suite. Les états financiers de la société pourraient être approuvés par un auditeur indépendant ce qui simplifie significativement la diligence raisonnable.

De toute façon, cette étape exige beaucoup de ressources et vous devez être préparé. N’oubliez pas que les employés vont consacrer une partie de leur temps de travail à ce processus.

  1. Evaluer le coût de la transaction

Suite aux discussions préliminaires et à la diligence raisonnable, les parties établissent un accord préliminaire (feuille de conditions) qui comprend l’ensemble des points et des conditions retenus. Le document est dressé après que toutes les données, documents et états financiers ont été soumis, examinés et approuvés. La feuille de conditions est une version concise du contrat de base qui sera signé et exécuté par les deux parties.

C’est une phase où le coût de la transaction est déterminé. Le prix suggéré par l’acheteur est habituellement calculé sur la base de divers indicateurs et ratios.

Le revenu est le premier indicateur qui impacte le prix de cession de la société. En 2014, le ratio prix/revenu était de 0.6 ce qui signifie qu’une société qui réalise un gain de 1 millions de dollars serait vendue à 600 000 dollars.

Le chiffre d’affaires de la société est également pris en considération dans le calcul du coût de la vente. En 2014, le ratio prix de vente/flux de trésorerie était de 2,24 ce qui signifie qu’une société qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 500 000 dollars serait vendue à 1,12 millions de dollars.

Les acheteurs considèrent également le montant et la stabilité du résultat net. Le prix de la société augmentera si ses revenus augmentent de manière régulière. Le ratio prix/profit peut varier de 4 à 6. Supposons que votre société réalise en moyenne un résultat net annuel de 100 000 dollars, cela signifie que la société pourrait être évaluée de 400 000 à 600 000 dollars. Si le profit n’est pas constant, le ratio serait plus bas. Plusieurs acheteurs se rendent compte que les informations relatives au résultat net peuvent être déformées et ainsi s’abstiennent de prendre cet indicateur en compte.

Il y a des cas où les actifs nets doivent être calculés à l’aide de la méthode des valeurs de réserve estimées. Les entreprises qui existent pour une courte durée ont des capitaux sous-évalués à cause de l’amortissement.

Les données statistiques dans cette section ont été fournies par BizBuySell

  1. Établir le prix

Une fois l’acheteur examine votre société et décide que la transaction vaut le coup, le prix serait ajusté. Ceci est la dernière phase avant la signature de l’accord de base. Cependant, certains changements au niveau du contrat de vente peuvent être initiés soit par l’acheteur ou par le vendeur.

  1. L’achèvement de la cession

Une fois le prix est accepté par les deux parties, le contrat de cession est signé. Le montant convenu doit être transféré au vendeur. Néanmoins, les parties pourraient être tenues d’exécuter certaines obligations selon le contrat. Les deux parties sont tenues responsables pour toute dissimulation d’information. Le vendeur pourrait être tenu de fournir de l’aide dans la gestion de la société au début. Le nouveau propriétaire pourrait être obligé de payer un certain pourcentage si les revenus de la société augmentent de manière inattendue.

Discours de clôture

Le lancement d’une société ou la cession d’une autre n’est pas assez simple mais les deux requièrent une approche méticuleuse. Dans les deux cas, attendez-vous à gagner mais le résultat dépend seulement de l’efficience, de la rapidité et de la prévoyance dans vos actions. Si le meilleur arrive, vous vendrez votre société à un prix très élevé par rapport à ce qui a été prévu ; ou vous continuerez à travailler dans l’entreprise en tant qu’employé et à gagner de l’argent pour une période ultérieure de votre vie ; ou vous pouvez vous impliquer dans une nouvelle affaire. Cependant, rappelez-vous que chacune de vos décisions doit être préparée avec pleine conscience et responsabilité.

Offshore Express company Контакты:
Адрес: Dalton House 60 Windsor Avenue SW19 2RR London,
Телефон:01 76 38 01 12, E-mail: contact@offshore-express-company.com
Real Time Analytics